Numériser 1

Portrait d'un siècle ? Portraits pour un siècle ? Le projet est ambitieux : restituer la marche convulsive du siècle écoulé à travers un moment clé, point de bascule, de la biographie de plus de quatre-vingt-dix poètes occidentaux. Un nom, une date (1895 à 1995), un instant de vie où va s'ancrer le destin...

La foisonnante et voyageuse Europe de la fin de siècle, celle des Yeats, Endre Ady ou Valery Larbaud, vient mourir aux portes de 14 ou des révolutions vite trahies (V. Maïakovski en Russie, S. Díaz Mirón au Mexique, etc.) avant que ne s'enchaînent les nombreux autres soubresauts de l'Histoire...

  Quatrième de couverture :

"André Breton fait une rencontre bouleversante au gré des rues de Paris ; Georges Trakl est infirmier sur le front russe pendant la Première Guerre ; Ezra Pound est enfermé dans une cage à Pise ; César Vallejo alité, reçoit des nouvelles de la guerre d'Espagne ; Anna Akhmatova est réduite au silence... Telles sont les saisons brûlées de notre siècle. A travers 91 poèmes de Jean-Claude Masson (évoquant chacun le destin d'un poète d'Europe ou d'Amérique), c'est toute l'histoire du XXe siècle, du point de vue occidental, qui reflue dans nos mémoires. Souvenirs : fragments éparpillés, brassés dans la boule de verre par la main du Hasard, qui ressortent toujours en désordre, mais qui renouent sans fin le fil : celui de l'histoire de tous et de la vie de chacun."

« Les 91 poèmes qui composent le livre de Jean-Claude Masson évoquent le destin de 91 poètes de ce siècle qui expire, un destin qui condense l’histoire de l’Europe et de l’Amérique et les tempêtes qui l’ont frappée. Comme le dit un de ces poèmes centrés sur le Ruben Darío crépusculaire de 1916 : “Le siècle entame sa carrière dans le sang — l’ère s’annonce carnassière — / et j’achève ma course. /Je suis revenu au pays de Nulle part / dans une luxuriance lasse, la verdeur moite, / qui énerve. ” »

Voir Juan Goytisolo, extrait de l'article "Galería y destino : los poemas de Jean-Claude Masson", paru dans la revue Letras Libres (Mexico), n° 22, oct. 2000 , repris en français sous le titre "Quatre-vingt-dix poèmes et le siècle qui expire", dans Le Carnet et les instants, Bruxelles, n°17, 15 mars-15 mai 2001.

Les Saisons brûlées ont fait l'objet d'une lecture à la Maison de l'Amérique Latine à sa parution en avril 1999, ainsi qu'à la Maison de la poésie (printemps 2000) avec Michael Lonsdale. L'ouvrage a été présenté par Edouard Glissant à laLibrairie Gotham de New-York en novembre 2000.

Les Saisons brûlées, tombeaux pour un siècle, Paris Garamond, 1999, ISBN 2-9514594-0-8

72115714_q